Elle m'a lâché cette petite bombe à l'oreille , dimanche pendant qu'elle ouvrait ses cadeaux de communion, avec plein de monde autour, mais ce message il était juste pour moi, un petit secret tout doux glissé au creux de mon oreille.

Pendant très lontemps Eléna à été jalouse, beaucoup plus que sa soeur, elle ne supportait pas que je prenne un bébé dans mes bras, que je m'interresse à un autre bébé qu'elle, au final je dois avouer que ça m'arrangeait bien. Quand on me demandait "alors c'est pour quand?", elle répondait à ma place, un non catégorique, "elle a pas le droit d'avoir de bébé tata, c'est moi son bébé", ça coupait court à la conversation et c'était très bien comme ça.

Et puis dimanche elle m'a dit qu'elle n'était plus jalouse, qu'elle était grande, elle va avoir 10 ans cet été, qu'elle resterait toujours le bébé de tata mais que maintenant elle aimerait bien que tata elle ai un bébé, pour devenir "tata" elle aussi en quelque sorte.

heart-3085515_1280

Mais voila cette jolie déclaration elle m'a ramené brutalement 12 ans en arrière, pas 10 ans non non, 12 ans, à un épisode que j'ai tenter d'occulter complétement, que j'ai refoulé, que j'ai vécu pratiquement toute seule.

Il y a 12 ans un petit être s'était logé au creux de moi, un petit imprévu, j'étais étudiante, loin de chez moi, amoureuse. On vivait entre 2 apparts, j'allais en cours, il allait bosser, on avait rien prévu de particulier et puis il s'est installé là sans crier gare.

Je ne m'y attendais absolument pas, lui non plus, on a beaucoup discuter, j'étais pour, lui contre, il a fini par se faire à l'idée. Et puis un matin impossible de me lever, j'ai su tout de suite, j'aurais du lui dire je n'ai pas pu, j'ai laissé le médecin lui dire je n'aurais pas du.

Il ne s'est pas accroché, on se saura jamais pourquoi, c'est comme ça. Je m'en suis voulu, j'ai cru avoir fait quelque chose qu'il ne fallait pas. Il s'en ai voulu, il a cru que d'avoir hésité à la garder avait tout gâché. On lui en a voulu de ne pas s'être accroché... J'ai voulu avancer, il n'a pas compris, on s'est juste perdu en route et on a fini par continuer nos vies chacuns de notre côté.

Après ça j'ai réussi mes études, je les ai reprise , 2 fois. J'ai vécu d'autres choses avec d'autres personnes mais je me suis refusé une chose, faire revivre ça à quelqu'un, le fait de ne pas être capable d'aller au bout. Je sais que c'est idiot, que ça arrive, souvent même, que se n'est pas de ma faute, mais jusque maintenant je n'étais pas prête et j'ai en quelque sorte tout flingué dès que ça devenait trop sérieux, pour ne pas avoir à affronter ce choix.

Après ça les filles sont nées et là le bonheur absolu, j'ai remplacé mon désir d'enfant par ce rôle de tata qui déchire que j'aime tant, elle me le rendent bien mes terreurs , mais elle a raison il est peut être temps ...

Temps que j'arrête de me cacher derrière le petit caprice de cette miss qui voulait sa tata pour elle toute seule, c'est arrivé je n'y peut rien, je n'ai rien fait de mal et il faut que j'arrête de m'en vouloir, après 12 ans il est temps...